TDM
395 Visualisations

CG : nf

S : RIMC – http://rimc.ca/service/tomodensitometrie/ (consulté le 17.11.2018) ; SFMN – https://urlz.fr/8e4w (consulté le 17.11.2018).

N : 1. Acronyme de tomodensitométrie.
2. Tomodensitométrie : Technique de radiologie numérique en coupes axiales permettant également des reconstructions bi et tridimensionnelles.
Méthode d’exploration radiologique, fondée sur la rotation simultanée autour de l’organe cible de plusieurs caméras d’enregistrement.
3. Les termes anglais composés avec le mot scanning sont presque tous tombés en désuétude, car ce mot ne se réfère pas spécifiquement à la méthode d’imagerie (type de tomographie assistée par ordinateur), mais fait plutôt référence à une technique de fonctionnement commune à plusieurs appareils d’imagerie médicale qui utilisent le principe du balayage par des ondes de la région du corps à examiner, comme les échographes, les appareils d’imagerie par résonance magnétique et le tomodensitomètre.
4. Cette méthode d’imagerie médicale permet d’examiner le corps à l’aide de rayons X, plan par plan, en mesurant à l’aide de détecteurs les différences de densité d’absorption des rayons X par les tissus biologiques. Les informations en provenance de ces détecteurs sont traitées par un calculateur (ordinateur). En effet, le tomodensitomètre utilise un tube à rayons X qui tourne autour du patient. Le film radiographique est remplacé par des capteurs numériques et l’image est reconstruite par ordinateur. La tomodensitométrie est une méthode irradiante qui permet de réaliser des coupes axiales de 1 à 10 millimètres d’épaisseur. Sa résolution en densité est très supérieure à celle de la radiographie classique.
5. Les termes français tomographie computérisée et tomographie axiale computérisée sont à éviter parce que le mot computérisé est un calque injustifié de l’anglais computerized.
Les termes français tomographie axiale transverse commandée par ordinateur, tomoradiométrie transverse axiale commandée par ordinateur et leurs équivalents anglais computerized transverse axial tomography et computerized transaxial tomography sont à éviter parce que les adjectifs transverse et transaxial ne désignent qu’un des trois plans visualisés.
Au Québec, l’Office québécois de la langue française, en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux, a uniformisé, en 1997, la terminologie relative aux équipements d’imagerie médicale de pointe utilisés dans les établissements de santé. Dans ce contexte, les termes français composés avec la racine scan- n’ont pas été retenus parce qu’ils ont été considérés comme des calques de l’anglais pouvant nuire à l’utilisation des termes français déjà existants et répandus en milieu clinique. Le terme scanographie est donc déconseillé en français. En effet, la langue française possède déjà un bon équivalent, largement accepté des radiologistes et des fabricants, pour dénommer cette méthode d’imagerie médicale.
Le terme EMI scanning, du nom de la société Electrical Musical Instruments qui a fabriqué le premier tomodensitomètre, est déconseillé pour les mêmes raisons.

S : 1. CISMeF – https://urlz.fr/8e4X (consulté le 17.11.2018). 2. DAM – https://urlz.fr/8e4m (consulté le 17.11.2018). 3 à 5. GDT – https://urlz.fr/8e4H (consulté le 17.11.2018)

SYN : tomodensitométrie, scanographie, tomodensimétrie.

S : DAM – https://urlz.fr/8e4m (consulté le 17.11.2018)

RC : cancer, kyste.