démence
388 Visualisations

CG : nf

S : OMS – https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/dementia (consulté le 5.11.2020) ; INSERM – http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/5007/MS_2002_6-7_775.pdf?sequence=3&isAllowed=y (consulté le 5.11.2020).

N : 1. Du latin dementia (du latin de : en dehors de ; mens : esprit), « folie, extravagance ».
A. Pick, neuropsychiatre tchèque (1892) ; A. Alzheimer, neuropsychiatre allemand (1906) ; M. L. Albert neurologue américain (1974) ; J. Parkinson, médecin britannique (1817) ; G. Huntington, médecin américain (1872).
2. 1) Atteinte le plus souvent irréversible des fonctions intellectuelles, acquise, par opposition aux diverses formes d’arriération mentale, d’origine congénitale.
2) Selon le « Diagnostic and statistical manual of mental disorders » (DSM IV, 1995), développement de multiples déficits cognitifs (incluant l’atteinte de la mémoire), dus aux effets physiologiques directs d’une affection médicale générale, de l’usage d’une « substance », ou à de multiples étiologies (p. ex., association d’un trouble vasculaire cérébral et d’une maladie d’Alzheimer).
Les formes évoluées réalisent le classique syndrome aphaso-apraxognosique. Les interférences avec le comportement social et professionnel s’aggravent le plus souvent.
Les rares démences régressives (ou curables) sont susceptibles de répondre à un traitement étiologique spécifique (dérivation d’une hydrocéphalie, ablation d’une tumeur, etc.).
Parmi les démences irréversibles, sont distinguées celles définies par :
– leur cause : vasculaire (lésions multiples, corticales ou sous-corticales) ; dégénérative (maladies d’Alzheimer, de Pick) ; traumatique (« dementia pugilistica » des boxeurs par microtraumatismes cérébraux répétés) ; toxique (sels d’aluminium chez les insuffisants rénaux chroniques, alcool, etc.) ; endocrinienne ou métabolique (thyroïdienne, azotémique, par carence en thiamine, etc.) ;
– le siège des lésions : par opposition aux démences corticales (dont le prototype est la maladie d’Alzheimer), les démences sous-corticales (ou sous-corticofrontales), plus récemment individualisées (M. Albert et coll., 1974), sont rencontrées dans un état touchant essentiellement les noyaux gris centraux comme la paralysie supranucléaire progressive, la maladie de Parkinson et la chorée de Huntington. On observe alors une bradyphrénie, un syndrome dysexécutif frontal, des troubles mnésiques portant sur le rappel et non l’encodage, améliorés par l’indiçage, et l’absence d’aphasie, d’apraxie ou d’agnosie ;
– l’âge : la distinction entre démence présénile (début avant 65 ans) et sénile est en fait abandonnée par suite de l’absence de différences sémiologiques ou neuropathologique entre ces deux groupes.
3. En général, la démence apparaît graduellement et progresse lentement; elle peut donc être confondue avec une conséquence normale du vieillissement. Elle affecte notamment la mémoire, l’attention, les fonctions exécutives, le langage, les fonctions spatiovisuelles et la personnalité.
4. Il ne faut pas confondre la démence et l’état confusionnel aigu, ce dernier étant dû à une affection médicale, à une intoxication ou à un sevrage, ou encore à une combinaison de ces causes.
5. Bien que les termes trouble neurocognitif majeur et TNC majeur, les équivalents respectifs de major neurocognitive disorder et de major NCD, qui ont été adoptés par l’American Psychiatric Association, soient présents dans la littérature, le terme démence est davantage usité chez les spécialistes pour désigner le présent concept.

S : 1. DAF – https://www.dictionnaire-academie.fr/article/A9D1154 (consulté le 5.11.2020) ; DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=d%C3%A9mence (consulté le 6.11.2020). 2. DAM – http://dictionnaire.academie-medecine.fr/index.php?q=d%C3%A9mence (consulté le 6.11.2020). 3 à 5. GDT – http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=17029414 (consulté le 6.11.2020).

SYN : trouble neurocognitif majeur, TNC majeur.

S : GDT – http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=17029414 (consulté le 5.11.2020)

RC : chorée de Huntington, délire, démence à corps de Lewy, maladie de Creutzfeldt-Jakob, maladie de Parkinson, sclérose en plaques.