thrombose
532 Visualisations

CG : nf

S : OMS – http://www.who.int/mediacentre/news/releases/release40/fr/ (consulté le 13.06.2015) ; FSa – http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dico/d/medecine-thrombose-2857/ (consulté le 13.06.2015).

N : 1. Du grec thrombos : caillot.
2. Obstruction partielle ou totale du flux sanguin par un caillot résultant de l’activation pathologique des mécanismes physiologiques de l’hémostase et de la coagulation à l’intérieur d’une lumière vasculaire.
3. Les conditions circulatoires, hémoréologiques, de réactivité sanguine et la nature des structures thrombogènes exposées déterminent la composition du thrombus. Les conditions circulatoires rapides caractéristiques de la circulation artérielle favorisent la participation des cellules et des facteurs de l’hémostase primaire en particulier les plaquettes. Les conditions circulatoires lentes caractéristiques de la circulation veineuse surtout en condition de stase favorisent la participation des mécanismes moléculaires de la coagulation plasmatique. La thrombose est une cause fréquente d’embolie.
4. Il est classique de distinguer au sein des thromboses veineuses (les plus fréquentes), les thrombophlébites (caillot bigarré fortement adhérent à une paroi veineuse très inflammatoire, peu emboligène) et les phlébothromboses (thrombus rouge peu adhérent, très emboligène). En pratique, il est, en fait, souvent impossible d’opérer cette distinction.

S : 1 à 3. DAM (consulté le 13.06.2015). 4. GDT (consulté le 13.06.2015).

SYN :
S :

RC : anévrisme, antiagrégant, anticoagulant, artère, plaquette sanguine, embolie, thrombopénie, veine.