haut-fond
366 Visualisations

CG : nm

S : http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2012/01/18/le-concordia-sest-il-echoue-sur-un-bas-ou-un-haut-fond/ (consulté le 18.06.2015) ; DAF ; TLF.

N : 1. (pl. Hauts-fonds). XVIIIe siècle. MARINE. Élévation du fond sous-marin, ou du fond d’une rivière, qui réduit dangereusement la profondeur d’eau navigable. Le navire s’est échoué sur un haut-fond.
2. Fond sous-marin en saillie et dont la profondeur, au-dessous du niveau des basses mers, est inférieure au tirant d’eau des plus grands navires.
3. haut-fond : On relève que l’usage, à tort, a fait de «haut-fond» et de «bas-fond» des synonymes. Cet usage est fautif car «haut-fond» a comme antonyme «bas-fond» qui, dans son sens exact, mais moins connu, représente une dépression et non une élévation du fond de la mer, d’un fleuve ou d’une rivière, où l’eau est très profonde. Entité sous-marine attestée au Québec surtout mais aussi en N.-E.
4. fond : Entité sous-marine attestée surtout au large des côtes de la N.-E. et de T.-N.
5. haut-fond ; fond : termes et définition uniformisés par le Comité permanent canadien des noms géographiques (CPCNG) dans le cadre du glossaire BT-176 faisant autorité sur la question des génériques en usage au Canada.
6. haut-fond ; fond : termes en usage à Ressources naturelles Canada – Secteur des sciences de la Terre.

S : 1. DAF. 2. GDT. 3, 4, 5 et 6. TERMIUMPLUS.

SYN : fond

S : TERMIUMPLUS

ANT : bas-fond

S : TERMIUMPLUS

RC : lieu d’échouage, site d’échouement.