cellule souche
203 Visualisations

CG : nf

S : INSERM – http://www.inserm.fr/dossiers-d-information/cellule-souche (consulté le 15.11.2016) ; EUROSC – http://www.eurostemcell.org/fr/factsheet/recherche-sur-les-cellules-souches-et-th%C3%A9rapies-types-de-cellules-souches-et-leurs-applica (consulté le 15.11.2016).

N : 1. – cellule (nf) : XVIe siècle, d’abord au sens de « cavité qui se trouve dans certains organes des animaux », puis « chambre d’un religieux dans un monastère » ; XIXe siècle, « pièce où l’on enferme séparément les prisonniers », puis comme terme de biologie.
– souche (nf) : Berry, soche, choche, cosse ; bourguig. suche ; picard, choke, grosse bûche ; norm. chouque ; saintong. cosse ; patois des Fourgs, soutse ; provenç. soc et soca ; italien zocco. Ce mot vient, d’après Diez, du latin soccus, soulier de bois, dont le sens primordial doit avoir été base, soutien. Scheler préférerait l’allemand Stock, souche ; mais, d’après Diez, le z italien représente bien plus facilement l‘s latine que le st.
2. Cellule animale ou humaine qui possède les capacités de prolifération, d’autorenouvellement et de différenciation, et qui est à l’origine de lignées cellulaires différenciées.
3. Cellule non différenciée, issue de l’embryon, du fœtus ou de tissus adultes, qui possède à la fois la capacité de se multiplier par divisions successives pendant une période indéfinie, et celle de donner naissance, dans des conditions déterminées, à une ou à plusieurs lignées d’éléments cellulaires différenciés.
4. Il existe différents types de cellules souches, dont les capacités de différenciation varient : certaines sont capables de donner naissance à un organisme complet (cellules souches totipotentes), d’autres à tous les types de cellules différenciées d’un organisme, sans toutefois pouvoir donner naissance à l’organisme dans sa totalité (cellules souches pluripotentes, ou embryonnaires), d’autres encore uniquement à certains types de cellules différenciées (cellules souches multipotentes) et, enfin, certaines ne peuvent produire qu’un seul type de cellules différenciées (cellules souches unipotentes).
5. La capacité d’autorenouvellement des cellules souches leur permet d’assurer une réserve permanente de cellules initiales.
6. La graphie cellule-souche est peu attestée et n’est pas à privilégier.
7. Le terme « cellule indifférenciée » est plus descriptif que « cellule souche » et son emploi est moins précis, car il est souvent donné comme synonyme de plusieurs termes désignant des types particuliers de cellules souches.
8. cellule souche ; CS : terme, abréviation et définition publiés au Journal officiel de la République française le 15 septembre 2013.

S : 1. DAF (consulté le 20.11.2016) ; LITTRÉ – http://www.littre.org/definition/souche (consulté le 20.11.2016). 2. TERMIUM PLUS – http://goo.gl/gtBYPI (consulté le 20.11.2016). 3 à 7. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8360143 (consulté le 15.11.2016). 8. TERMIUM PLUS – http://goo.gl/gtBYPI (consulté le 20.11.2016).

SYN : cellule indifférenciée

S : GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8360143 (consulté le 20.11.2016)

RC : lignée cellulaire, souche cellulaire.